Ânes à vendre

Ânes à vendre

RECOMMANDATIONS

Avant de vous vendre un âne, nous avons pour mission de vous informer sur les aspects positifs et négatifs reliés à l’acquisition d’un tel animal.
Avant d'acheter un âne, vous avez le devoir d’évaluer le bien fondé d’un tel achat, d’en connaître les aspects positifs ainsi que les contraintes.

En effet, quelle tristesse de voir un âne abandonné au fond d’un champ, négligé, le poil en bataille, handicapé par des sabots mal entretenus!

À part les conseils que nous pouvons vous donner, nous vous encourageons à approfondir vos connaissances;  vous trouverez de nombreuses sources d’informations sur internet .

L’âne a, de tout temps, été utilisé par les humains et bien souvent de façon abusive. Encore aujourd’hui, qui n’a pas vu lors d’un voyage ou à la télévision, un pauvre baudet chargé à outrance!

L’âne est bien mal connu et pourtant il mérite toute notre considération :

- Endurant – Il nous soulage à porter parfois de lourdes charges.
- Passe-partout – Capable de s’adapter à tous les terrains.
- Ecologique – Broute même les épineux - Donne un excellent fumier.
- Excellent gardien – Il avertit et se défend en cas d’intrusion sur son territoire.
- Un coeur d’artichaut – Il souffre de la solitude, adore les câlins.

Ainsi, vous pouvez acquérir un âne par exemple pour :

- Garder un troupeau ( moutons, chèvres, etc).
- Tenir compagnie à d’autres animaux de ferme.
- Contribuer au défrichage d’un terrain.
- Pour diverses activités de loisirs.

En compensation, vous devez respecter ces  consignes de base :

- Veiller à ne pas le laisser seul dans un box ou un enclos. (Lui donner de la compagnie, idéalement : un autre âne, ou un cheval).
- Une surveillance quotidienne – dynamisme, état de la peau, blessures éventuelles…
- Des soins vétérinaires (vaccinations 1 à 2 fois par année - vermifuges 2 fois par an).
- Parage des sabots (environ tous les 3 mois) si possible par un maréchal-ferrand.
- Une alimentation équilibrée (pâturage et/ou foin), compléments vitaminés, sels minéraux.
- De l’eau fraîche en abondance.
- Un abri sec et propre – avec une litière.
- Et prévoir des frais vétérinaires supplémentaires si nécessaire.
- Et bien sûr, le couvrir de caresses et de câlins.